Avec plus de gens à la maison, les achats en ligne pourraient augmenter. Malheureusement, cette tendance offre aux voleurs davantage d’occasions de dérober des données personnelles, puis de les utiliser.

Selon un sondage mené en 2018 par Sécurité publique Canada auprès de plus 2 000 utilisateurs d’Internet canadiens, entre 5 % et 12 % des Canadiens ont été victimes d’une usurpation d’identité et ont subi des pertes financières en raison de leurs activités en ligne. La littératie numérique entourant la protection des données fournies en ligne est l’une des raisons pour lesquelles l’usurpation d’identité ne fait pas plus de victimes, malgré le nombre élevé de cyberconsommateurs. Selon les résultats du sondage, huit utilisateurs d’Internet canadiens sur dix jugent qu’il est important de protéger les données personnelles en ligne.

Tandis que les cyberconsommateurs acquièrent de meilleures connaissances sur le magasinage en ligne, les escrocs et les fraudeurs peaufinent leurs façons de voler des données personnelles. Voici huit conseils pour vous aider à conserver une longueur d’avance concernant la protection de vos données personnelles lorsque vous magasinez en ligne.

1. Cherchez le protocole « https » dans la barre d’adresse

L’une des manières les plus simples de vous protéger lorsque vous magasinez en ligne, c’est de vous assurer de la présence du protocole « https » et de l’icône de verrou dans la barre d’adresse. Les sites Web présentant le protocole « https » et l’icône de verrou dans la barre d’adresse utilisent des technologies comme le Protocole de liaisons sécurisées (protocole SSL) ou le protocole TLS pour chiffrer les données transmises par leur intermédiaire, comme votre numéro de carte de crédit notamment, afin de compliquer la tâche des pirates informatiques essayant de les dérober.

2. Faites preuve de prudence lorsque vous utilisez les réseaux Wi-Fi publics

Les réseaux Wi-Fi publics gratuits peuvent être le Saint-Graal des magasineurs qui comparent des produits , mais lorsqu’il est temps d’acheter en ligne, l’utilité peut vite se transformer en catastrophe. Les réseaux Wi-Fi publics ne sont pas toujours sécurisés et ils peuvent utiliser des mots de passe partagés, permettant ainsi aux pirates informatiques malveillants de dérober facilement vos données avant qu’elles ne soient chiffrées, même si vous vous trouvez sur un site utilisant le protocole « https ».

Ils peuvent aussi voler vos données en créant des faux comptes de « réseaux Wi-Fi gratuits », afin de prétendre être le magasin en ligne que vous visitez. Le site peut paraître crédible, mais vous n’avez aucun moyen de savoir si de la collecte de données frauduleuse est effectuée en arrière-plan. Si vous prévoyez utiliser des services bancaires en ligne ou de magasiner en ligne, évitez les réseaux Wi-Fi publics et attendez plutôt d’être à la maison pour le faire.

3. Évitez de créer un compte pour faciliter le paiement

Les détaillants en ligne offrent souvent d’enregistrer vos données, « afin de faciliter le paiement de votre prochain achat ». Bien que ce procédé puisse être commode et simplifier le processus d’achat à l’avenir, aucun détaillant n’est complètement à l’abri des atteintes à la protection des données. Pour protéger votre identité, évitez tout simplement de créer un compte et effectuez le paiement « à titre d’invité ». Lorsqu’il est nécessaire de créer un compte, utilisez un mot de passe comportant une longue série de lettres, de chiffres et de symboles choisis au hasard.

4. Utilisez une carte de crédit comportant une protection contre l’usurpation d’identité

De manière générale, les cartes de crédit offrent une meilleure protection aux cyberconsommateurs, particulièrement lorsqu’elles comportent une protection contre l’usurpation d’identité. Si un voleur parvient à obtenir votre numéro de carte de crédit et qu’il est en mesure de l’utiliser, vous pouvez signaler l’incident à l’institution émettrice de votre carte de crédit et lui demander de mener une enquête. Les services de protection contre l’usurpation d’identité, comme PremierRapport, offrent un service de surveillance, effectuée par Equifax Canada et TransUnion Canada, afin que vous receviez une alerte rapide en cas d’usurpation d’identité potentielle, peu importe quelle agence d’évaluation du crédit émet l’alerte.

5. Obtenez une protection supplémentaire grâce au service Vérifié par Visa

Comme le protocole « https », le service Vérifié par Visa offre une protection supplémentaire, au moyen d’un mot de passe Vérifié par Visa que vous devez saisir pour confirmer votre identité. De nombreux détaillants importants comme Best Buy et IKEA offrent la protection Vérifié par Visa pour les achats en ligne.

6. Effectuez vos achats en ligne au moyen d’une carte-cadeau Visa prépayée

Pour les personnes qui ne possèdent pas de cartes de crédit, les cartes-cadeaux Visa prépayées peuvent permettre d’établir de nouvelles règles ; en plus de constituer une bonne façon de déjouer les escrocs. Comme toute autre carte-cadeau, des fonds peuvent être portés au compte de la carte-cadeau Visa prépayée ; en outre, il est possible de l’utiliser partout où les cartes de crédit Visa sont acceptées, y compris en ligne, par téléphone et en magasin. Une fois que les fonds sont épuisés, la carte ne peut plus être utilisée ; en outre, les cartes ne contiennent pas de données personnelles et elles peuvent être remplacées, en cas de perte ou de vol.

7. Passez en revue vos relevés de carte de crédit pour relever les opérations douteuses

En plus de vous assurer de la sécurité de vos données personnelles lorsque vous magasinez en ligne, vous devriez également surveiller la manière dont votre carte est utilisée, afin de pouvoir repérer les opérations douteuses. Bien que la majorité des cartes de crédit permettent d’émettre des alertes ou des avis lorsqu’un achat important est effectué, vérifiez fréquemment le solde du compte et les relevés de carte de crédit (au moins une fois par mois), afin de vous assurer que les opérations douteuses ne vous échappent pas. Si vous remarquez quoi que ce soit de « suspect » sur vos relevés, communiquez par téléphone avec votre fournisseur de services financiers.

8. Souscrivez une protection contre l’usurpation d’identité dans votre police d’assurance habitation

Bien que la protection contre l’usurpation d’identité contenue dans votre police d’assurance habitation ne puisse pas vous protéger contre l’usurpation de votre identité, elle vous servira à payer certaines dépenses engagées pour rétablir vos finances et récupérer vos données personnelles. Elle peut aussi comporter un service de surveillance continue effectuée par une agence d’évaluation du crédit.

Il ne fait aucun doute que le magasinage en ligne est là pour de bon. Toutefois, ne laissez pas la commodité d’acheter en ligne se transformer en désagrément et en possibles répercussions financières désastreuses, en raison de l’usurpation de votre identité.

Il peut être difficile de comprendre les différentes parties de votre police d’assurance. On simplifie le tout pour vous.

Communiquez avec un conseiller RBC Assurances pour en savoir plus. Composez le Call 1 877 749-7224 Call 1 877 749-7224.

 

Le présent article vise à offrir des renseignements généraux seulement et n’a pas pour objet de fournir des conseils juridiques ou financiers, ni d’autres conseils professionnels. Veuillez consulter un conseiller professionnel en ce qui concerne votre situation particulière. Les renseignements présentés sont réputés être factuels et à jour, mais nous ne garantissons pas leur exactitude et ils ne doivent pas être considérés comme une analyse exhaustive des sujets abordés. Les opinions exprimées reflètent le jugement des auteurs à la date de publication et peuvent changer. La Banque Royale du Canada et ses entités ne font pas la promotion, ni explicitement ni implicitement, des conseils, des avis, des renseignements, des produits ou des services de tiers.