La plupart des Canadiens sont liés de près ou de loin à un soldat qui s'est battu pour notre pays. Pour certains, ce soldat était un fils ou une fille. Pour d'autres, c'était un de leurs grands-parents, une tante ou un oncle, voire un ami ou un voisin. Tous les 11 novembre, nous marquons un temps d'arrêt, comme nation, pour nous souvenir de leur sacrifice.

Partout au Canada, nous marquons cette journée différemment. Dans certaines provinces, cette journée est fériée et les écoles restent fermées pour permettre aux enfants de participer à des cérémonies du jour du Souvenir dans leur collectivité. Dans d’autres provinces, les enfants se rendent en classe et écoutent des joueurs de cornemuse et des témoignages d’anciens combattants dans le cadre d’une assemblée réunissant tous les élèves de l’école, tandis que les parents observent un moment de silence avec leurs collègues au travail.

Peu importe où vous serez le 11 novembre, si vous souhaitez rendre hommage à la mémoire de ceux qui ont tout donné pour notre liberté – voici cinq choses que vous pouvez faire :

Portez un coquelicot

Dès le dernier vendredi d’octobre, des bénévoles de la Légion royale canadienne se manifestent pour distribuer des coquelicots dans votre collectivité en échange de dons. Les dons recueillis de la vente des coquelicots servent à soutenir les anciens combattants et leur famille de la collectivité locale. Assurez-vous de respecter le protocole établi quant au port du coquelicot. La Légion recommande d’utiliser l’épingle qui vient avec le coquelicot plutôt qu’une épingle de sûreté, de porter le coquelicot sur le côté gauche et d’acheter un nouveau coquelicot chaque année pour soutenir nos anciens combattants.

Prenez part à un événement du jour du Souvenir dans votre collectivité

La plupart des collectivités organisent des événements pour commémorer le jour du Souvenir. Ceux-ci ont souvent lieu dans les parcs commémoratifs locaux, les salles communautaires, les lieux de travail et les écoles. Vous pouvez communiquer avec la filiale de la Légion de votre région pour trouver un événement dans votre collectivité.

Parlez à quelqu’un qui a combattu

L’une des meilleures façons de commémorer les sacrifices des soldats canadiens est de mieux comprendre l’expérience de la guerre vécue par un proche. Parlez à un ami, un parent, un oncle, une tante ou à l’un de vos grands-parents qui a combattu ou qui a participé à l’effort de guerre. Faites preuve de patience, car il pourrait leur être difficile de parler de ce qu’ils ont vécu. Il est difficile pour ceux qui n’ont pas combattu pendant la guerre de comprendre ce que cela représente.

Regardez la cérémonie nationale

Peu de choses peuvent susciter autant d’émotions que de regarder la cérémonie nationale du jour du Souvenir à Ottawa. Si voir la cérémonie en personne à Ottawa est une expérience émouvante, la regarder à la télévision est tout aussi important. La cérémonie, qui débute à 10 h 20 (HE), est marquée par l’observation d’un moment de silence à 11 h (HE). Elle est diffusée sur toutes les grandes chaînes, dont CTV, CBC, Global et City TV.

Lisez un livre

Si vous souhaitez en savoir plus sur la façon dont les Canadiens ont combattu et sont morts pendant les deux guerres mondiales, vous pouvez lire des romans tels que Guerres de Timothy Findley, Le chemin des âmes de Joseph Boyden et Les amants de pierre de Jane Urquhart. Préférez-vous un ouvrage non romanesque ? Alors lisez At the Sharp End et Shock Troops de Tim Cook, qui relatent tous deux les histoires de Canadiens qui se sont battus pendant la Première Guerre mondiale.

Allez voir une pièce de théâtre

*reportée à l’automne 2021 en raison de la COVID-19*

Jake’s Gift est une pièce de théâtre canadienne primée, relatant le témoignage d’un ancien combattant de la Seconde Guerre mondiale qui retourne avec réticence en Normandie en France, pour le 60e anniversaire du débarquement des forces alliées au Jour-J. Depuis 2007, Jake’s Gift a été présentée dans des festivals, des écoles et des théâtres dans plus de 220 collectivités au Canada et à l’étranger. Jake’s Gift est une pièce engageante, fascinante et authentique qui vous fera rire et pleurer, mais aussi vous séduira du début jusqu’à la fin. Cette pièce primée, interprétée en solo par une femme, mérite tous les applaudissements qu’elle reçoit. Pour savoir si Jake’s Gift passera dans votre collectivité, allez au site www.jakesgift.com.

Pourquoi nous portons des coquelicots

Depuis la fin de la Première Guerre mondiale, le coquelicot est un symbole du souvenir de ceux qui à une guerre ou qui y ont perdu la vie. Ce symbole vient du poème In Flanders Fields (Au champ d’honneur) écrit par le major John McCrae, médecin militaire canadien et commandant d’artillerie.

« Au champ d’honneur, les coquelicots Sont parsemés de lot en lot auprès des croix… » [Adaptation]

Le major McCrae a écrit le poème le jour suivant le service funéraire d’un ami militaire canadien.

Lisez le texte intégral du poème In Flanders Fields.

Helen Reaume écrit des articles sur la planification et les placements en vue de la retraite. Ses travaux ont paru sur des sites comme Forbes, Yahoo! Finance, Time et FoxBusiness.

Cet article est d’abord paru dans l’espace Découverte et apprentissage RBC Banque Royale le 3 novembre 2020. (anglais)

Le présent article vise à offrir des renseignements généraux seulement et n’a pas pour objet de fournir des conseils juridiques ou financiers, ni d’autres conseils professionnels. Veuillez consulter un conseiller professionnel en ce qui concerne votre situation particulière. Les renseignements présentés sont réputés être factuels et à jour, mais nous ne garantissons pas leur exactitude et ils ne doivent pas être considérés comme une analyse exhaustive des sujets abordés. Les opinions exprimées reflètent le jugement des auteurs à la date de publication et peuvent changer. La Banque Royale du Canada et ses entités ne font pas la promotion, ni explicitement ni implicitement, des conseils, des avis, des renseignements, des produits ou des services de tiers.