Il est important de trouver la protection adéquate pour vos versements hypothécaires ou sur prêt ou vos paiements sur carte de crédit. La première étape consiste à comprendre les options qui s'offrent à vous afin de faire le meilleur choix possible.

Emprunter de l’argent, que ce soit sous forme de prêt, de prêt hypothécaire, de marge de crédit ou au moyen d’une carte de crédit, peut être source de satisfaction mais aussi de difficultés. D’une part, vous avez accès aux fonds dont vous avez besoin mais, d’autre part, vous vous êtes engagé à rembourser cette dette. Que se passerait-il si vous ne pouviez pas travailler ? Seriez-vous en mesure de rembourser vos dettes ? Pour vous aider à effectuer vos remboursements lorsque vous n’êtes pas en mesure de les faire, vous pouvez envisager une assurance crédit. Mais avant de vous décider à souscrire une telle assurance, il est bon de comprendre en quoi elle consiste, ce qu’elle couvre et si elle s’intègre à votre budget.

Qu’est-ce que l’assurance crédit ?

L’assurance crédit est conçue pour aider à réduire ou à rembourser vos dettes advenant votre décès – ou pour vous aider à effectuer vos versements mensuels advenant votre incapacité de travailler par suite d’une maladie ou d’une blessure. Certaines assurances crédit offrent même une garantie en cas de perte d’emploi. Le versement qu’effectue l’assurance crédit s’appelle la prestation.

L’assurance crédit est une assurance facultative offerte par la banque ou la coopérative de crédit auprès de qui vous empruntez l’argent. On l’appelle aussi une assurance hypothécaire, une assurance sur prêt, une assurance sur carte de crédit, une assurance de protection du solde ou une assurance insolvabilité.

Il existe quatre types d’assurance crédit :

1. Assurance vie

L’assurance crédit en cas de décès aide à rembourser ou à réduire le solde que vous devez advenant votre décès, jusqu’à concurrence de la limite indiquée dans le contrat d’assurance, appelé le certificat d’assurance. La prestation est imputée directement à votre solde impayé afin que votre famille n’ait pas à se soucier des remboursements.

2. Assurance maladies graves

Ce type d’assurance crédit vous aide à rembourser le solde impayé de votre prêt, de votre prêt hypothécaire ou de votre carte de crédit si vous recevez un diagnostic de maladie grave assurée, telle que certains types d’accident vasculaire cérébral, de cancer ou de maladie cardiaque. Le type de maladies graves que couvre votre assurance sera indiqué dans le certificat d’assurance. À l’instar d’autres types d’assurance, les affections dont vous souffrez avant de souscrire l’assurance pourraient ne pas être couvertes.

3. Assurance invalidité

L’assurance crédit en cas d’invalidité vous aide à effectuer vos remboursements sur prêt, prêt hypothécaire ou carte de crédit, si vous êtes dans l’incapacité de travailler par suite d’une blessure ou d’une maladie. Elle vise à couvrir vos remboursements mensuels pendant que vous ne travaillez pas, sous réserve d’un plafond. Le certificat d’assurance vous indiquera les affections donnant droit à des prestations, ainsi que le montant et la durée de ces prestations.

4. Perte d’emploi

La couverture en cas de perte d’emploi est un autre type d’assurance crédit. Elle vous procure une prestation mensuelle si vous perdez votre emploi et ne gagnez plus de revenu pendant une certaine période. Cette couverture vous versera un montant fixe chaque mois, jusqu’à concurrence de la limite établie dans votre certificat d’assurance.

Comment puis-je me procurer une assurance crédit ?

Si l’assurance crédit est adaptée à vos besoins, vous pouvez en faire la demande directement auprès de la plupart des banques et autres prêteurs en même temps que vous demandez un prêt ou une marge de crédit, un prêt hypothécaire ou une carte de crédit.

Vous pouvez aussi en faire la demande à une date ultérieure. Vous pourriez avoir à répondre, dans la proposition, à quelques questions sur votre état de santé, ou bien être couvert d’office sans avoir à répondre à aucune question médicale. Si vous changez d’avis, vous pouvez résilier l’assurance en tout temps.

Ce qu’il faut savoir à propos de l’assurance crédit

  • L’assurance est facile à souscrire. La proposition d’assurance se remplit en général assez vite, et la plupart des proposants sont approuvés d’office après avoir répondu à quelques questions médicales.
  • Il est facile de structurer les paiements. Les paiements – appelés les primes – peuvent être ajoutés à vos remboursements de prêt ou prêt hypothécaire.
  • Les prestations sont versées à votre prêteur et sont imputées directement au solde impayé.
  • Calcul spécial de la prime : la prime d’assurance sur une carte de crédit ou une marge de crédit est calculée en fonction du solde que vous devez à un moment donné. Plus votre solde est élevé, plus votre prime coûtera cher.

Dans le cas d’un prêt hypothécaire ou d’un prêt à terme fixe – un prêt assorti d’une date de fin de remboursement fixe, le montant de la dette que vous devez continue de baisser, ce qui signifie que le montant de la prestation diminuera, même si vos remboursements demeurent les mêmes. Et c’est normal, puisque la prime est calculée en fonction du solde décroissant et de la durée pendant laquelle vous devrez de l’argent.

L’assurance crédit est-elle adaptée à mes besoins ?

Les besoins en assurance de chacun étant différents, il est important que vous teniez compte de votre couverture d’assurance dans votre plan financier global. Par exemple, si vous n’avez pas d’assurance vie dans le moment, l’assurance crédit pourrait être un élément important pour vous assurer de ne pas laisser vos proches avec des dettes à rembourser advenant votre décès. Par ailleurs, il se peut également que vous disposiez déjà d’un montant d’assurance adéquat, et que vous n’ayez pas besoin d’une couverture d’assurance crédit additionnelle. N’oubliez pas de revoir vos besoins en assurance au fil des changements dans votre vie, afin que vous soyez protégé comme il se doit et au bon moment.

Le présent article vise à offrir des renseignements généraux seulement et n’a pas pour objet de fournir des conseils juridiques ou financiers, ni d’autres conseils professionnels. Veuillez consulter un conseiller professionnel en ce qui concerne votre situation particulière. Les renseignements présentés sont réputés être factuels et à jour, mais nous ne garantissons pas leur exactitude et ils ne doivent pas être considérés comme une analyse exhaustive des sujets abordés. Les opinions exprimées reflètent le jugement des auteurs à la date de publication et peuvent changer. La Banque Royale du Canada et ses entités ne font pas la promotion, ni explicitement ni implicitement, des conseils, des avis, des renseignements, des produits ou des services de tiers.