Ne laissez pas un accident de voiture compromettre votre bonne humeur – gardez la tête froide pour éviter que le chaos qui règne dans un stationnement ne ruine votre magasinage.

Ce qu’on aime le moins quand on prend le volant, que ce soit pour aller magasiner ou pour toute autre sortie, c’est d’avoir à garer la voiture. Il y a tant d’éléments qui entrent en jeu comme trouver une place, faire les manœuvres de stationnement, puis sortir de la voiture en toute sécurité.

Comment composer avec un accident dans un parc de stationnement

Bien que les accidents survenant dans un parc de stationnement sont la plupart du temps des accrochages, la règle première s’applique : restez calme et assurez-vous qu’aucun des occupants de votre véhicule n’est blessé. Si vous, un passager ou le conducteur de l’autre véhicule avez besoin d’une aide médicale, composez immédiatement le 911 et prenez les mesures suivantes :

  • N’acceptez aucune responsabilité ni n’adressez aucun blâme. Lorsque se produit un accident, même un simple « Je suis désolé » peut être interprété comme une reconnaissance de responsabilité, sans compter que des propos accusatoires enveniment habituellement la situation.
     
  • Évaluez les dommages causés aux deux véhicules. Prenez des photos des dommages et de la position des deux voitures concernées. Consignez les conditions routières et obtenez le nom et les coordonnées de tout témoin de l’accident.
     
  • Déplacez le ou les véhicules qui bloquent l’accès à une voie – si cela peut se faire sans danger – mais uniquement après avoir pris des photos de l’accident.
     
  • Évaluez les dommages causés aux deux véhicules. Prenez des photos des dommages et de la position des deux voitures concernées.

  • Prévenez la police si vous soupçonnez l’autre conducteur d’être sous l’effet de l’alcool ou de drogues ou d’avoir posé un geste illégal aux fins de provoquer l’accident. Gardez à l’esprit que la police peut ne pas se rendre sur les lieux d’un accident survenu sur une propriété privée à moins que celle-ci n’ait été endommagée, que quelqu’un ait subi des blessures, que l’alcool ou la drogue soit en cause ou que le conducteur ne soit ni titulaire d’un permis de conduire ni assuré.
     
  • Fournissez à l’autre conducteur vos renseignements sur l’assurance, y compris vos nom, numéro de permis de conduire et numéro de téléphone ainsi que les nom et numéro de téléphone de votre assureur et le numéro de votre police.
     
  • Déterminez la nécessité de déposer un rapport de police s’il n’y a aucun blessé. En Alberta, en Ontario et en Nouvelle-Écosse, le dépôt d’un rapport est obligatoire lorsque les dommages combinés aux deux véhicules dépassent 2 000 $. La plupart des provinces n’exigent aucun rapport lorsque le montant des dommages est inférieur à 1 000 $.
     
  • Si vous heurtez une voiture qui est garée, prenez des photos des dommages aux deux véhicules, puis tentez de retrouver le conducteur ou attendez son retour pour échanger les renseignements. Sachez qu’en vertu du Code criminel du Canada, un délit de fuite est considéré comme une infraction criminelle et est passible d’une peine d’emprisonnement. Certaines provinces imposent également des amendes sévères ou des peines d’emprisonnement aux personnes qui désertent le lieu d’un accident. Si personne n’arrive, laissez une note avec vos nom, numéro de téléphone, numéro de permis de conduire et numéro de plaque d’immatriculation pour que le conducteur de l’autre véhicule puisse communiquer avec vous en cas de problème.
     
  • Contactez votre compagnie d’assurance dès que possible et expliquez la situation. Elle pourra vous aider à déterminer si vous devez présenter une demande de règlement. Examinez votre police pour savoir ce qu’elle couvre exactement.
     
  • Si vous ressentez ultérieurement de la douleur ou pensez avoir subi une blessure liée à l’accident, consultez votre médecin dès que possible. Documentez toute visite médicale, la nature des blessures diagnostiquées et tout traitement ou médicament prescrit.

Comment éviter un accident dans un parc de stationnement

Voici quelques astuces pour réduire la probabilité d’être victime d’un accident de voiture :

  • Planifiez vos visites dans les magasins et d’autres lieux quand les parcs de stationnement sont moins achalandés. Envisagez des séances de magasinage en matinée ou tard en soirée.
     
  • Gardez les yeux sur la route. Ne vous laissez pas distraire par la recherche d’un espace de stationnement ni par vos manœuvres de marche avant ou de marche arrière. Soyez en tout temps à l’affût des voitures et des piétons.
     
  • Évitez de vous garer entre deux gros véhicules, car cela pourrait compliquer la navigation dans l’espace et augmenter la probabilité d’égratigner un autre véhicule.
     
  • Garez-vous de reculons pour mieux voir les alentours au moment de repartir.
     
  • Allumez vos feux de position ou vos phares avant lorsque vous vous garez dans un garage. Faites de même si des conditions de pluie, de grésil, de neige ou de brouillard réduisent la visibilité. Des phares allumés vous rendent plus visibles pour les autres automobilistes.
     
  • Jetez un coup d’œil à vos miroirs et à votre caméra de recul pour vous assurer que l’arrière de votre véhicule est libre de piétons et d’autres voitures. Si votre véhicule n’a pas de caméra de recul, vous pouvez vous en procurer une parmi les nombreux modèles offerts sur le marché.
     
  • Pour éviter complètement les parcs de stationnement, rendez-vous dans les lieux achalandés en taxi ou en autobus, ou optez pour le covoiturage.

Un accident survenant dans un parc de stationnement – même sans gravité – peut vraiment vous mettre des bâtons dans les roues. Faites preuve de prudence en suivant ces astuces et soyez patient derrière le volant.

Pour savoir si vous avez la couverture d’assurance auto qui vous convient, composez le 1 877 749-7224 pour parler à un conseiller autorisé en assurance

 

Le présent article vise à offrir des renseignements généraux seulement et n’a pas pour objet de fournir des conseils juridiques ou financiers, ni d’autres conseils professionnels. Veuillez consulter un conseiller professionnel en ce qui concerne votre situation particulière. Les renseignements présentés sont réputés être factuels et à jour, mais nous ne garantissons pas leur exactitude et ils ne doivent pas être considérés comme une analyse exhaustive des sujets abordés. Les opinions exprimées reflètent le jugement des auteurs à la date de publication et peuvent changer. La Banque Royale du Canada et ses entités ne font pas la promotion, ni explicitement ni implicitement, des conseils, des avis, des renseignements, des produits ou des services de tiers.