Le voyage en solitaire peut être l'une des expériences de vie les plus gratifiantes.

C’est en effet l’occasion de planifier son voyage dans ses moindres détails – où aller, où séjourner, quoi manger et quoi faire –, mais la tâche peut être ardue. Voici donc quelques conseils qui peuvent s’avérer fort utiles.

Renseignez-vous

En tant que voyageur solo, c’est à vous seul qu’il appartient de recueillir les faits essentiels sur la région que vous allez visiter. Des connaissances de base, comme le nom de la capitale, la langue officielle et le dirigeant du pays, sont nécessaires, mais il faut pousser la recherche un peu plus loin. Que doit-on porter en public ? Est-ce mal vu de marchander ? Comment doit-on saluer les gens ? Certes, vous en apprendrez beaucoup en cours de route, mais il est avisé de connaître le code social avant de partir.

Apprenez la langue

Se familiariser un tant soit peu avec une langue peut rapporter beaucoup. Non seulement vous prendrez plaisir à apprendre le vocabulaire de base et quelques expressions courantes, mais vous en constaterez l’utilité lorsque vous aurez à demander votre chemin ou des recommandations ou encore lorsque vous souhaiterez interagir avec les gens et vous faire des amis. Google Translate, Duolingo, Memrise, Trip Lingo et Papago sont des applications pratiques.

Essayez différents moyens de transport

En planifiant votre voyage, vous devez nécessairement tenir compte de votre budget et du temps à votre disposition. Mais si c’est possible, essayez de varier les moyens de transport. L’avion est rapide, mais le train peut offrir des vues fantastiques et l’autocar est souvent bon marché. Des applications comme Rome2Rio vous donnent le tarif pour tous les modes de transport et vous permettent de comparer les prix et la durée du trajet.

Le sac à dos vaut son pesant d’or

Ne lésinez pas trop sur la dépense au moment d’acheter votre sac à dos. Il vous faut un sac à dos durable, d’excellence qualité, qui résiste à la pluie et aux mauvais traitements. Il doit être léger et comporter de nombreux compartiments pour faciliter le rangement. Dans la mesure du possible, choisissez un sac à dos conforme aux dimensions autorisées des bagages en cabine de la compagnie d’aviation ; cela peut faire économiser beaucoup en frais d’enregistrement au long de votre voyage.

Lisez (et écrivez) des critiques

Les hôtels, les commerces et les compagnies de voyage dépendent grandement des critiques en ligne. Certains voyageurs n’hésitent pas à exprimer leur mécontentement, mais se montrent tout aussi éloquents lorsqu’il s’agit de faire l’éloge d’un lieu ou d’une activité. Alors lisez autant les critiques une étoile que les critiques cinq étoiles, notamment sur les sites comme TripAdvisor, Hostelworld et Booking.com. Et si vous avez des commentaires à faire au sujet d’un hôtel ou d’un restaurant, mettez-les en ligne !

Ayez toujours de l’argent comptant

Vous ne vous souvenez peut-être pas de la dernière fois où vous avez payé en argent comptant, mais vous seriez surpris de savoir que vos cartes de crédit et de débit sont complètement inutiles dans certains endroits. Ne présumez pas que tous les taxis acceptent la carte de crédit, gardez de la petite monnaie sur vous pour les petits repas sur le pouce ; et évitez d’attendre à l’aéroport pour retirer de l’argent aux GAB, les frais y sont souvent plus élevés qu’ailleurs. La règle d’or est de prendre le montant nécessaire pour payer une course en taxi jusqu’à votre lieu d’hébergement ; vous pourrez ensuite vous renseigner sur les GAB les plus proches.

Vérifiez si un visa est exigé

Chaque pays a ses propres exigences d’entrée, et les documents requis sont plus ou moins faciles à obtenir selon la destination. Vous devez savoir précisément ce qu’il vous faut avant de partir, sinon vous risquez d’avoir à attendre des heures en file d’attente ou, pire encore, de vous voir refuser l’entrée au pays. Assurez-vous de consulter un site Web gouvernemental fiable et méfiez-vous de l’arnaque en ligne.

Par ailleurs, il serait judicieux de garder sur vous une copie papier de vos documents importants, comme votre passeport, votre permis de conduire, votre carte d’assurance-maladie et votre attestation d’assurance voyage au cas où vous auriez besoin de soins médicaux et auriez perdu conscience. Dans certains pays, l’assistance médicale pourrait vous être refusée si vous n’avez pas de preuve d’assurance ou ne payez pas sur-le-champ. Vous pouvez numériser vos documents et les sauvegarder sur votre téléphone ou votre ordinateur portable, mais protégez-les par un mot de passe.

Obtenez une carte SIM locale

Le Wi-Fi a ceci de particulier qu’il est partout… jusqu’à ce que vous en ayez le plus besoin. Pour votre propre sécurité lorsque vous voyagez en solo, achetez une carte SIM locale à l’aéroport ou à la gare. Un forfait de base qui inclut les textos, les appels et un minimum de données suffira dans la plupart des cas. Pensez à vous procurer des cartes en format papier. Généralement gratuites, elles sont offertes partout et n’ont pas besoin d’être rechargées.

Profitez des visites à pied guidées

La plupart des grandes villes (et de nombreuses autres villes plus petites) offrent des visites à pied guidées, dont des visites gourmandes. C’est une excellente façon de prendre vos repères, d’en savoir un peu plus sur la ville et sa gastronomie et aussi de faire la connaissance d’autres voyageurs. Les guides sont souvent de jeunes gens sympathiques de l’endroit ou encore des expatriés qui ne reçoivent comme rétribution que vos pourboires — alors ne soyez pas radins !

Tirez parti des forums

Si vous avez une question, vous trouverez probablement la réponse sur un des nombreux forums en ligne. TripAdvisor, Lonely Planet, Rick Steves et Travelfish comportent tous d’excellents forums qui renferment des conseils et des recommandations utiles sur des centaines de destinations dans le monde. Si vous ne trouvez pas ce dont vous avez besoin, publiez votre question et vous pourrez constater à quel point la communauté des voyageurs est serviable et branchée.

Sortez de votre zone de confort (dans les limites du raisonnable)

Si vous voyagez seul à l’étranger, il est fort probable que vous soyez déjà en dehors de votre zone de confort. Alors pourquoi ne pas faire un pas de plus ? Le voyageur solo n’a rien à perdre quand vient le temps de rencontrer des gens. Profitez des événements sociaux à votre hôtel et soyez prêt à établir des liens d’amitié.

Il n’en demeure pas moins que ce que vous ne feriez pas à domicile, par crainte des répercussions, doit aussi être évité à l’étranger. La plupart des voyageurs solos apprennent rapidement que le monde n’est pas si dangereux, mais il ne faut pas pour autant vous placer dans des situations périlleuses. Vous devez être particulièrement alerte et conscient des environs, et avoir un plan d’action en cas de problème. Prenez note des numéros d’urgence locaux, sachez où sont situés les hôpitaux, les stations de police et l’ambassade, et prenez l’habitude d’indiquer à la réception de l’hôtel où vous allez avant de partir pour la journée.

Obtenez la bonne assurance

Même la meilleure planification ne vous met pas à l’abri des imprévus. C’est pourquoi l’assurance voyage est l’achat le plus important à faire avant de partir. Comparez les assurances, obtenez une soumission en ligne et choisissez l’assurance qui répond le mieux à vos besoins.

Besoin d’aide pour savoir quelle assurance voyage vous convient le mieux ?

  • Obtenez une soumission en quelques minutes
  • Composez le 1 866 896-8172

Le présent article vise à offrir des renseignements généraux seulement et n’a pas pour objet de fournir des conseils juridiques ou financiers, ni d’autres conseils professionnels. Veuillez consulter un conseiller professionnel en ce qui concerne votre situation particulière. Les renseignements présentés sont réputés être factuels et à jour, mais nous ne garantissons pas leur exactitude et ils ne doivent pas être considérés comme une analyse exhaustive des sujets abordés. Les opinions exprimées reflètent le jugement des auteurs à la date de publication et peuvent changer. La Banque Royale du Canada et ses entités ne font pas la promotion, ni explicitement ni implicitement, des conseils, des avis, des renseignements, des produits ou des services de tiers.